Da Le Temps del 30/01/2006
Originale su http://www.letemps.ch/template/international.asp?page=4&article=173053

Silvio Berlusconi dégaine la légitime défense

En vue des élections, le pouvoir autorise la riposte armée aux «bons citoyens»

di Eric Jozsef

Rome - Omniprésent sur les chaînes de télévision en vue des prochaines législatives, Silvio Berlusconi a depuis quelques jours lancé une dernière offensive au parlement avant de se présenter, le 9 avril, devant les électeurs: diminution des pouvoirs du Parquet, révision dans un sens plus répressif de la législation sur les stupéfiants, mais surtout reconnaissance de la légitime défense.

Sa majorité vient en effet d'approuver une nouvelle norme selon laquelle les citoyens agressés par des délinquants pourront désormais réagir de «façon proportionnelle au danger», c'est-à-dire, le cas échéant, utiliser une arme. La loi fait ainsi disparaître la notion «d'excès de défense». Jusqu'à présent, le commerçant ou le particulier qui réagissaient à un vol ou à une attaque à main armée en tirant sur leurs agresseurs étaient eux aussi poursuivis par les tribunaux. Ils seront désormais autorisés à faire feu s'ils estiment que leur vie ou leurs biens sont en danger.

«A compter d'aujourd'hui, les délinquants doivent avoir quelques craintes et les bons citoyens, victimes d'agressions, quelques soucis en moins» s'est félicité le garde des Sceaux Roberto Castelli. Responsable du mouvement autonomiste et xénophobe de la Ligue du Nord, celui-ci s'était déjà illustré en se déclarant par exemple favorable à la publication d'avis de recherche accompagnés de primes financières pour retrouver des délinquants.

Mais cette nouvelle loi n'a pas seulement reçu le soutien de l'allié le plus sécuritaire de Silvio Berlusconi. «La norme enlève le sentiment d'impunité aux criminels», s'est également réjoui le ministre démocrate-chrétien des Biens culturels, Rocco Buttiglione, tandis que le chef du gouvernement lui-même a assuré que «cela fera baisser le nombre de cambriolages». A l'inverse, l'opposition de gauche dénonce «une loi qui transforme l'Italie en Far West» et craint qu'elle n'entraîne une escalade de violence. Pour certains évêques, cette norme risque de porter à la barbarie.

Dès samedi, commentant le meurtre deux jours plus tôt d'un voleur albanais par un entrepreneur de Vérone, le ministre (Ligue du Nord) Roberto Calderoli a lancé: «S'il était resté tranquillement chez lui pour travailler honnêtement, cela ne se serait pas produit. Il est bon de savoir que désormais quiconque met en danger la vie d'une famille prend des risques pour sa propre sécurité.»


ALLIANCE AVEC LES NÉOFASCISTES

Mais la coalition de droite n'entend pas en rester là. Alors que Silvio Berlusconi négocie un accord électoral avec les néofascistes du MSI pour combler son retard (d'environ cinq points) sur l'Union de la gauche dirigée par Romano Prodi, sa majorité vient par exemple d'approuver au Sénat une loi mettant sur le même plan drogues dures et douces. Pour faire passer à la hâte diverses mesures à la veille des élections, le chef du gouvernement a par ailleurs obtenu le report de quinze jours - au 11 février - de la dissolution du parlement qui marque le démarrage officiel de la campagne. Ce délai devrait permettre également au chef du gouvernement de multiplier ultérieurement les apparitions télévisées avant que n'intervienne la «par condicio», à savoir la réglementation des temps d'antenne à disposition des différents partis politiques avant les élections.

Que ce soit dans des émissions sportives, d'actualité ou de divertissement, Silvio Berlusconi est, à l'approche de l'échéance, devenu plus que jamais incontournable dans les médias. Au point que le chef de l'Etat, Carlo Azeglio Ciampi, s'est vu contraint samedi de sortir de sa réserve pour réclamer un respect de l'équilibre télévisé et du pluralisme.

Sullo stesso argomento

Articoli in archivio

Berlusconi et les juges : exaspération réciproque
A l'approche des élections générales du 9 avril, la polémique entre le président du Conseil et les magistrats ne faiblit pas.
di Christine Fauvet-Mycia su Le Figaro del 29/03/2006
Lite con l'Olanda: Giovanardi rilancia, Fini frena
La Farnesina: offensivo parlare di nazismo. Casini difende il collega di partito: è giusto urlare contro l'eutanasia
di Gianna Fregonara su Corriere della Sera del 20/03/2006

News in archivio

Eutanasia: Berlusconi contrario
Premier, da Giovanardi posizione personale che esula da mia
su Ansa del 21/03/2006
Eutanasia: Olanda contro Giovanardi
Convocato ambasciatore italiano all'Aja
su Ansa del 17/03/2006
 
Cos'� ArchivioStampa?
Una finestra sul mondo della cultura, della politica, dell'economia e della scienza. Ogni giorno, una selezione di articoli comparsi sulla stampa italiana e internazionale. [Leggi]
Rassegna personale
Attualmente non hai selezionato directory degli articoli da incrociare.
Sponsor
Contenuti
Notizie dal mondo
Notizie dal mondo
Community
• Forum
Elenco degli utenti

Sono nuovo... registratemi!
Ho dimenticato la password
• Sono già registrato:
User ID

Password
Network
Newsletter

iscriviti cancella
Suggerisci questo sito

Attenzione
I documenti raccolti in questo sito non rappresentano il parere degli autori che si sono limitatati a raccoglierli come strumento di studio e analisi.
Comune di Roma

Questo progetto imprenditoriale ha ottenuto il sostegno del Comune di Roma nell'ambito delle azioni di sviluppo e recupero delle periferie

by Mondo a Colori Media Network s.r.l. 2006-2020
Valid XHTML 1.0, CSS 2.0