Da Libération del 07/08/2006
Originale su http://www.liberation.fr/actualite/monde/197225.FR.php

Prodi introduit le droit du sol dans le code de nationalité

La loi pour l'octroi de la citoyenneté italienne a été assouplie.

di Eric Jozsef

Rome - Romano Prodi avait déjà annoncé, il y a quinze jours, la régularisation d'un demi-million d'étrangers d'ici à la fin de l'année 2006. Vendredi, en Conseil des ministres, le gouvernement de centre gauche a marqué un nouveau tournant dans la politique d'immigration du pays en approuvant une profonde réforme du code de la nationalité. Le délai de résidence nécessaire pour acquérir la carte d'identité italienne sera réduit de moitié, passant de dix à cinq ans. Un examen linguistique sera toutefois imposé, de même qu'un «contrôle de l'intégration sociale» du demandeur. L'octroi de la citoyenneté sera célébré par une cérémonie de «serment».

Selon le ministère de l'Intérieur, les demandes de naturalisation devraient ainsi s'élever à 18 000 par an, contre 10 000 aujourd'hui. Mais l'association catholique Caritas calcule de son côté que près de 1,5 million d'étrangers (sur les 3 millions actuellement présents dans la péninsule) sont susceptibles d'obtenir la nationalité italienne d'ici à 2008.

Principes civils. Le gouvernement a en outre opté vendredi pour l'introduction du droit du sol, une réforme promise par la gauche depuis plus de dix ans. Selon le projet de loi, à l'avenir, les enfants nés de parents étrangers dont au moins un est régulièrement installé dans la péninsule depuis cinq ans obtiendront automatiquement la citoyenneté italienne. Dans la même optique, les mineurs qui résident et étudient dans le pays depuis cinq ans seront aussi naturalisés. «Le droit du sol vient se placer à côté du droit du sang, mais ne le remplace pas», a souligné le ministre de l'Intérieur, Giuliano Amato, qui a précisé que les bénéficiaires pourront y renoncer à l'âge de 18 ans. «Ces nouvelles règles permettent d'introduire des principes civils qui existent déjà depuis longtemps dans beaucoup d'autres pays», s'est félicité le ministre communiste de la Solidarité sociale, Paolo Ferrero.

A droite, le président d'Alliance nationale et ex-ministre des Affaires étrangères, Gianfranco Fini, s'est déclaré «ouvert à une discussion sereine avec le gouvernement» sur ce projet de loi. A l'inverse, le parti xénophobe de la Ligue du Nord a promis de livrer bataille au Parlement pour s'opposer à la mesure. «La gauche veut donner le droit de vote aux immigrés pour se maintenir au pouvoir», s'est insurgé l'ex-ministre Roberto Calderoli. «Ces nouvelles règles sur la nationalité vont donner le coup de grâce à ce qu'il reste de notre civilisation», a renchéri le parlementaire Dario Galli, qui dénonce, comme chaque été, l'afflux d'immigrés sur la petite île de Lampedusa.

Patrouilles. Alors que depuis le début de l'année 11 000 personnes ont été interceptées sur les côtes méridionales, Giuliano Amato a indiqué que, «face à ce phénomène inhumain, nous avons l'obligation morale et matérielle d'intervenir pour y mettre fin». Dans cette perspective, trois fonctionnaires européens sont arrivés mercredi à Lampedusa en vue d'organiser des patrouilles communes en Méditerranée. Ces opérations pourraient, dans un premier temps, impliquer l'Italie, la Grèce et Malte, et débuter d'ici à fin août.

Sullo stesso argomento

Articoli in archivio

Il "richiamo" del senatore Caprili non fa presa nella borgata del raid squadrista. "Veltroni viva qui per un mese. Capirebbe che basta applicare le leggi in vigore"
Nella sezione di Tor Bella Monaca "Romeni? Fanno più paura i razzisti"
Articolo di Giovanna Vitale su La Repubblica del 06/11/2007
di Giovanna Vitale su La Repubblica del 06/11/2007
Oggi l'incontro tra il governo e le organizzazioni musulmane. Chiesta l'adesione ai principi di pace, libertà individuale e parità
Amato presenta la Carta dei valori primo test per la Consulta islamica
Il gruppo più radicale minaccia di non firmare: "È un atto discriminatorio"
di Marco Politi su La Repubblica del 03/10/2006
Padua alza un muro contra un gueto
La construcción de una barrera para aislar a los traficantes de droga polariza el debate sobre la inmigración en Italia
di Enric González su El Pais del 28/09/2006

News in archivio

Il ministro dell'Interno chiarisce che dovrà essere accettata da "tutti coloro che vorranno vivere stabilmente in Italia"
Islam: "La Carta dei valori non è soltanto per i musulmani"
Critiche all'Ucoii: "Mai detto che l'avremmo firmata oggi"
su La Repubblica del 03/10/2006

In biblioteca

di Marco Rovelli
BUR Biblioteca Universale Rizzoli, 2006
 
Cos'� ArchivioStampa?
Una finestra sul mondo della cultura, della politica, dell'economia e della scienza. Ogni giorno, una selezione di articoli comparsi sulla stampa italiana e internazionale. [Leggi]
Rassegna personale
Attualmente non hai selezionato directory degli articoli da incrociare.
Sponsor
Contenuti
Notizie dal mondo
Notizie dal mondo
Community
• Forum
Elenco degli utenti

Sono nuovo... registratemi!
Ho dimenticato la password
• Sono già registrato:
User ID

Password
Network
Newsletter

iscriviti cancella
Suggerisci questo sito

Attenzione
I documenti raccolti in questo sito non rappresentano il parere degli autori che si sono limitatati a raccoglierli come strumento di studio e analisi.
Comune di Roma

Questo progetto imprenditoriale ha ottenuto il sostegno del Comune di Roma nell'ambito delle azioni di sviluppo e recupero delle periferie

by Mondo a Colori Media Network s.r.l. 2006-2020
Valid XHTML 1.0, CSS 2.0